AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez


 

 Enchanté aussi... Shiloh? [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
                                 
MEMBRE
Park Minori
                                                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 02/01/2018
MESSAGES : 180
AVATAR : No Min Woo
ETUDES/MÉTIERS : Musicien (piano, guitare, batterie, etc), compositeur et interprète célèbre.
ÂGE : 27
ADRESSE : Downtown
                                 

Enchanté aussi... Shiloh? [Flashback] Empty
MessageSujet: Enchanté aussi... Shiloh? [Flashback]   Enchanté aussi... Shiloh? [Flashback] EmptyLun 8 Jan - 1:21



► Juin 2014, Itaewon
Enchanté aussi...
Shiloh & Minori
Après toutes ces années à ne venir ici que pendant les vacances, je suis heureux de me dire que je viens vivre en Corée. C'est le pays où ma chère mère a grandi, c'est ici que se retrouve mes grands-parents maternels aussi, ainsi que quelques amis que je n'ai jamais pu côtoyer sur de longues périodes. Je ne sais pas si j'ai vraiment une raison particulière d'avoir choisi de venir ici, plutôt que de retourner en Chine ou de rester au Japon. Après tout, c'est plus facile pour un aveugle de rester dans ce qu'il connaît. Ça m'éviterait d'avoir à tout apprendre à nouveau, de devoir me faire de nouvelles routines, de nouvelles habitudes... Pourtant, malgré ces changements et ces maintes possibilités d'accidents pour une personne comme moi, je ne ressens pas de peur, mais plutôt de l'excitation. J'ai hâte de découvrir ces nouvelles textures, ces nouvelles odeurs, ces nouvelles sonorités... Je ne sais pas de quoi a l'air mon loft, mais j'en aime l'odeur tiède et la sensation du plancher de bois, j'aime surtout pouvoir sentir les rayons du soleil me réchauffer, passant par les immenses baies vitrées qu'on m'a décrites. Je m'y sens déjà un peu chez moi, même si je n'ose pas trop m'aventurer au second étage, de peur de tomber dans les escaliers. Ce serait bien mon genre.

Je n'ai pourtant pas vraiment plus de temps devant moi pour m'approprier mon appartement, aujourd'hui, puisque j'ai rendez-vous avec Mike. Mon vieil ami me manque et j'ai été bien surpris d'apprendre qu'il avait emménagé en Corée, peu avant moi! Après tout, il vient des États-Unis et lorsque je l'ai rencontré, il venait en échange étudiant... au Japon! Cela dit, Mike a toujours admis avoir un faible pour l'Asie en général et vouloir toute la découvrir. Le fait que sa petite amie soit Coréenne ne doit pas être une simple coïncidence avec son désir de venir ici, non plus. Je me demandais un peu si mon ami avait tant changé ou s'il était le même. Après tout, plusieurs années se sont écoulées depuis le temps où nous apprenions à nous connaître et découvrions... certaines choses bien intéressantes et très intimes. Nous sommes sortis ensemble, en secret, pendant son séjour au Japon... Notre relation a commencé, il était hétéro, puisque je m'identifiais davantage au genre féminin... puis les choses ont fluctué, je ne me sentais plus à l'aise dans ces robes mignonnes et derrière mes longs cheveux. Du coup, même si j'avais peur des réactions, après tout... j'ai passé quelques mois en chaise roulante, en Chine, à cause des mauvaises réactions des gens par rapport à mon identité de sexe et de genre, j'ai coupé mes cheveux, abandonné mes robes et j'ai adopté un style plus androgyne. À mon agréable surprise, Mike n'a pas mal pris ce changement, il disait vouloir que je sois bien dans ma peau et m'aimer tout de même. Un amour naïf et innocent d'adolescents, qui lui a valu de passer d'hétérosexuel à... gay ou pansexuel, peu importe.

On aimait bien rire du fait qu'il pouvait dire qu'il avait eu ''plusieurs'' relations au Japon, puisqu'il pouvait dire qu'il était sorti avec une femme, puis une personne androgyne, alors que ces deux personnes... et bien, c'était moi. La rupture fut triste, mais nous savions que ça ne pourrait durer que le temps de son séjour, dès le départ, donc ce n'était rien de surprenant. Nous avions gardé contact, nous appelant de temps en temps pour partager les gros événements de notre vie et nous encourager dans les moments difficiles. Au final, il est resté un ami que j'ai toujours considéré comme ''proche'', malgré les circonstances et la distance.

Prenant à cœur ces retrouvailles avec mon ami, dans l'optique de retrouver un ami et non un ancien amant, c'est de l'histoire ancienne et mon intérêt n'est pas de ce niveau, je prêtai attention à mon apparence. Je ne me vois pas, mais les autres, oui. J'avais donc enfilé un jean noir ajusté avec une camisole blanche, légèrement ample, sur laquelle on pouvait lire ''Parental Advisory Explicit Content'' en noir. Je passai une veste en jean blanche par-dessus, que je laissai détachée et ébouriffai légèrement mes cheveux comme la coiffeuse avait pris de longues et précieuses minutes à me montrer, encore et encore, comment faire pour me coiffer un minimum bien, par moi-même. Choisir mes vêtements avait été facile, ils ont tous une petite étiquette avec une description très résumée inscrite en braille. J'étais content, cela dit, que ma nouvelle assistante passe par mon appartement, alors que je me préparais. Elle put m'aider à mieux me coiffer, parce qu'apparemment... j'avais complètement raté le truc. Elle me conseilla aussi pour les accessoires, j'avais envie de porter une boucle d'oreille pendante à mon oreille droite, aussi elle m'aida à prendre la longue croix noire. La noire ferait plus jolie que l'autre qui est arc-en-ciel. Je mis ma montre au bracelet de cuir noir à mon poignet gauche et considérer que c'était suffisant. Je mis ensuite une touche d'eau de cologne, puis nous prîmes sa voiture pour se rendre au point de rendez-vous. J'étais toujours impressionné par l'odeur de cuir dans la voiture de mon assistante, elle venait probablement de l'acheter récemment. Les bancs étaient confortables, elle ne mettait pas la musique trop forte pour ne pas m'incommoder. La discussion était légère, sympathique, je lui admis que j'étais un peu nerveux à l'idée de retrouver mon ami en personne, après toutes ces années. Elle me rassura gentiment et me rappela que je pouvais l'appeler, si j'avais un quelconque problème.

La voiture s'immobilisa finalement, nous étions donc arrivés. Elle sortit la première et vint me prendre doucement le bras, alors que je sortais, afin de pouvoir me guider. Après tout, je ne suis pas du tout, mais absolument pas familier avec les environs. J'ai toujours ma canne avec moi, mais ma canne ne peut pas m'indiquer si je dois tourner à droite ou gauche après quelques pas... Je pourrai me déplacer seul, lorsque je serai habitué aux lieux. La ville embaumait ce drôle de mélange d'odeurs; les parfums de tout le monde, la sueur de quelques-uns, les odeurs venant des quelques stands de nourriture épars, l'odeur des gaz des voitures, la pollution... Il faisait bon aujourd'hui, le soleil brillait et réchauffait le peu de peau qui lui était exposé. Je fus surpris de sentir une écharpe de laine m'être passée autour du cou, mon assistante m'expliqua qu'elle craignait que je n'attrape froid, donc m'en avait apporté une, noire pour qu'elle soit assortie à mes vêtements. Je la remerciai pour son attention, puis, nous reprîmes le chemin. Je trouvais que nous étions bien, mais il est vrai qu'il y avait une petite brise mordante, qui se levait de temps à autres. Mon assistante me décrivait les immeubles, les gens, tout ce qu'elle voyait. Je l'écoutais en souriant, mais mon sourire s'agrandit lorsqu'elle me décrivit quelqu'un qui ressemblait à celui que je venais rejoindre. Évidemment, je ne l'avais jamais vu, mais j'avais senti ses traits sous mes doigts, j'avais une idée de ce qu'il avait l'air et il m'avait aidé à remplir les couleurs avec ses descriptions.

-« MIIINOOORIII!! »
lança joyeusement, le dit Mike, en se rapprochant.

Mon sourire s'agrandit encore plus en entendant cette voix familière. C'était si bon de l'entendre à nouveau, en vrai et non à travers un combiné de téléphone.

-« MIIIKEEE » répondis-je en riant, trop heureux.

Je ne pouvais pas lui faire de grands signes des bras, mon assistante en tenait un pour me guider et je tenais ma canne, de mon autre main. Je ne pouvais pas frapper tout le monde avec... J'entendis qu'on courait dans ma direction, chose qui me fit rire. Je sentis la main de mon assistante quitter mon bras, puis quelques secondes ensuite, j'étais enveloppé par le parfum de mon vieil ami. Il sentait toujours aussi bon, il était toujours aussi chaud. J'éclatai de rire, sentant que mes pieds quittaient le sol, puisque Mike me soulevait de terre. Je m'accrochai d'ailleurs à lui, passant mes bras autour de son cou.

-« Tu sais que tu peux me reposer par terre avant que je ne frappe quelqu'un par accident avec ma canne? » demandai-je en riant.

Mike rit avec moi, puis finit par me laisser revenir sur mes pieds. J'entendis mon assistante nous dire poliment qu'elle allait nous laisser profiter de nos retrouvailles, puis partir. Les mains de mon ami étaient toujours sur mes épaules, alors que je sentais son regard me parcourir. Je n'en étais pas gêné, après tout ce temps, j'aurais fait de même si je l'avais pu.

-« Comment un aveugle peut-il toujours avoir des allures si... comme si t'essayais de devenir le prochain ulzzang le plus populaire! » commenta Mike, étonné et admiratif.

Je ris en entendant son commentaire qui me gêna un peu, mais me fit aussi plaisir.

-« Tu dis n'importe quoi, je suis sûrement déjà un ulzzang, juste que je ne peux pas voir mes photos circuler sur le net! »
répondis-je, en riant. « Laisse-moi te voir, à mon tour! Tu dois avoir changé, après toutes ces années! » dis-je, en tendant doucement les mains vers lui.

Il prit mes mains dans les siennes et les posa sur son visage, après m'avoir pris ma canne - qu'il coinça sous son bras, quelques secondes avant de la reprendre, une fois qu'il relâcha mes mains. Je souriais en reconnaissant ses traits, même s'ils avaient un peu changés. Je passai mes mains dans ses cheveux, lui demandant de quelle couleur ils étaient à présent. Ils étaient souples et doux comme dans mes souvenirs. Mon ami me répondit qu'il avait les cheveux brun foncé, en ce moment, et ajouta qu'il avait invité un de ses amis des États-Unis, qui venait d'arriver tout aussi récemment que moi, ici. Il pensait qu'ainsi, nous pourrions former un petit groupe et que personne ne se sentirait seul, alors que nous étions tous loin de ce qui nous était familier. Son idée me plaisait, j'avais hâte de rencontrer cette personne. Les amis de Mike étaient gentils, en général et je m'étais toujours bien entendu avec eux. Mes mains passèrent de ses cheveux à sa nuque, descendant sur ses épaules. Je ne fus pas étonné qu'elle soit encore plus musclées que lors de notre adolescence, j'imaginais mal Mike cesser la muscu. Je le complimentai d'ailleurs, glissant mes mains sur ses bras, tout aussi naturellement, alors qu'il me laissait faire.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londonhappiness.forumactif.com/t156-i-m-blind-just-like-l
 

Enchanté aussi... Shiloh? [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si toi aussi tu viens de ce merveilleux pays qu'est la Moselle
» Félicie Aussi!
» [Benzoni, Juliette] Un aussi long chemin
» Les enfants c'est bien, la pilule aussi...
» Allez hop, moi aussi je m'y mets!


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Bonheur Londonien :: 
Hors Jeu
 :: Archives du Forum :: Poubelle
-