AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez


 

 out of mind (pv Hae Ru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
                                 
Anonymous
                               
Invité
                                 Invité
                                 

out of mind (pv Hae Ru) Empty
MessageSujet: out of mind (pv Hae Ru)   out of mind (pv Hae Ru) EmptyVen 3 Aoû - 21:50

out of mind
Cela faisait maintenant une bonne semaine qu'il n'avait vu aucun patient. Enfin, patient, ce n'était sûrement pas le mot juste. Après tout, son travail était illégal, en y pensant. Il n'était pas diplômé, n'avait absolument pas le droit d'exercer ainsi un métier sans diplôme et sans être reconnu apte. Tant pis, à ses yeux, cela restait ses patients quoi qu'il en soit. Jae Won, il s'attachait à tout ses gens qui l'appelaient. Parfois, c'était le coup d'une visite, puis il gardait contact, mais ne les revoyait jamais. Parfois, cela devenait des habitués. Ces derniers, étaient toujours plus attachant. Chaque visite, il apprenait à les connaître de plus en plus, tentait de comprendre pourquoi ils l'appelaient, pourquoi sa présence était requise, comment il pouvait aider. Le jeune homme savait très bien qu'un tel attachement était risqué. Il côtoyait des personnes malades, au fond du gouffre, vides, seules. Jusqu'ici, il n'avait encore connu aucun drame. Mais il sait que s'attacher par exemple à cette gamine en dépression, qui n'hésite pas à se faire du mal, est une mauvaise idée. Mais ce n'est pas comme s'il pouvait s'en empêcher. De base, ce n'était censé être qu'un petit boulot dans lequel il ne comptait pas mettre beaucoup d'effort. Juste utiliser ce qu'il apprend pendant les cours, et se faire du fric avec. Ça lui permettait d'économiser tout en révisant ses cours, deux en un, plutôt pratique. Il économisait également son temps d'une certaine façon, s'épargnant un job de serveur dans un café et des heures de révisions. Il pouvait ainsi se consacrer à sa passion première. Ouai, au début, c'était censé être qu'un p'tit job. Puis il a réalisé que ce job, c'était avant tout des gens, des vies, avec chacune des problèmes leur étant propres, chacune un mal à guérir. Maintenant, cela lui faisait drôle, d'avoir une semaine entière sans un client à voir. Par chance, Jae Won avait reçu un appel quelques jours plus tôt. Un certain jeune homme, un étudiant. Il n'avait pas reçu tellement d'informations par téléphone.

Le nom, l'adresse, la date et l'heure. D'ordinaire, il essayait d'en savoir un peu plus. Mais le type n'avait pas l'air de vouloir s'étendre sur la raison de son appel, et Jae refuse de forcer ses clients à aborder des sujets personnels au téléphone s'ils ne se sentent pas suffisamment à l'aise. Donc il avait juste noté le rendez-vous, et maintenant, il y était. À la porte de l'adresse donnée, il inspira un grand coup. Il s'était préparé, comme pour chaque visite qu'il donnait. C'était important, pour ce genre de visites. Ce n'était pas la petite visite où l'on va juste boire une bière chez un pote. C'était personnel, parfois difficile, parfois dans l'inconnu total. Surtout les premiers rendez-vous. Il ne connaissait rien de la personne qu'il allait voir, ne connaissait pas son caractère, sa situation. Il fallait constamment être sur ses gardes, tout en le cachant, il fallait constamment faire attention à chaque mot, chaque action, pour éviter de blesser l'autre sans même s'en rendre compte. Il fallait penser au moindre détail. Par exemple, il faisait toujours attention à se vêtir simplement. Un jean, un pull. Premièrement, pour l'aspect plus amical, plus accessible. Deuxièmement, pour ne pas renvoyer d'image. Parce qu'imaginez l'effet que peut avoir une visite chez un homme souffrant de dépression à cause d'un manque d'argent et de dettes insurmontables, si vous portez une chemise Gucci et une sacoche Dior. Il fallait toujours penser à tout. C'était un travail de décryptage, qui le laissait la plupart du temps, épuisé. Pourtant énergique, Jae Won était habitué à faire le rendez-vous, et aussitôt faire une sieste en rentrant. Finalement, il frappa à la porte, attendant qu'on lui ouvre. Quand finalement, la porte s'ouvrit, Jae fit son plus beau sourire, comme à son habitude. "- Bonjour, si je ne me trompe pas, vous êtes bien celui qui m'a contacté mercredi pour une visite ? J'ai votre nom et votre adresse." Il évitait de dire le nom et le prénom du client, et évitait de parler trop fort, lorsqu'il s’annonçait. La plupart, ne voulaient pas vraiment que ses visites se sachent, alors il restait discret.

"- Je suis Jae Won, mais vous pouvez m'appeler comme bon vous semble. Je suis psychologue à domicile." Il se détendait légèrement, parce que le jeune brun en face de lui n'avait pas l'air de quelqu'un de potentiellement mauvais. Bon, Jae étudiait la psychologie et la psychiatrie, il était donc le premier à se doutait qu'il ne faut pas juger sur les apparences. Mais certains signes physiques ne trompent pas et permettent bien vite de savoir faire la différence entre bonnes et mauvaises personnes, en général. Jae enchaîna, curieux de savoir quels étaient les motifs de la nécessité de sa visite. "- Vous ne m'avez pas dit au téléphone pourquoi je devais venir. Honnêtement, c'est à votre bon vouloir, nous pouvons parler, ou bien, je peux juste vous écouter. Juste servir de compagnie. Ce que vous voulez. Je peux vous tutoyer ?" Personnellement, il préférait la familiarité. Parce que c'était plus proche, plus intime, et qu'il aimait cette intimité avec ses clients, ses amis, pour certains même. Mais Jae Won prenait toujours le soin de demander. Il avait déjà eut des cas où les clients eux-mêmes ne voulaient pas de cette intimité. Ils voulaient juste pouvoir vider tout leur sac, une fois. Généralement, ces derniers ne le rappelaient jamais. Avec ses clients habituels, il n'était pas rare en revanche qu'ils se donnent des surnoms. Parce que pour lui, avant d'être des clients, c'était avant tout des gens, qui faisaient partie intégrante de sa vie, des amis. Après tout, il arrive qu'il les connaissent mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes. C'est pourquoi à chaque nouvel appel, chaque nouveau rendez-vous, malgré le stress qui était toujours présent, il y avait également une certaine excitation, à l'idée de rencontrer encore une nouvelle personne, qui d'une façon ou d'une autre, aurait un impact sur lui, sur sa vie, qu'il soit important ou non. Parce que jamais, au grand jamais, il n'oubliera un seul de ses clients. C'est quelque chose qu'il s'interdit. M'enfin. Là n'était pas le moment pour se perdre dans ses pensées comme il avait l'habitude de le faire. Alors il attendit une réponse de la part du jeune homme qu'il venait voir aujourd'hui. D'ailleurs, son visage lui était familier, mais il était incapable de l'expliquer. Peut-être qu'il l'avait déjà croisé dans la rue sans faire attention, ou bien sur les réseaux sociaux. Allez savoir.

hors rp:
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
 

out of mind (pv Hae Ru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "The eternal sunshine of a spotless mind"
» [Commander chez] Doll in Mind / DIM
» [DOLL IN MIND] Minimee
» The eternal sunshine of a spotless mind
» Kit Confetti My Mind's Eye (3 pages) DT ScrapbookLaurentides


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Bonheur Londonien :: 
Hors Jeu
 :: Archives du Forum :: Archive des RPs
-