AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez


 

 let's be evil together (pv. Choo Hee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
                                 
Anonymous
                               
Invité
                                 Invité
                                 

let's be evil together (pv. Choo Hee) Empty
MessageSujet: let's be evil together (pv. Choo Hee)   let's be evil together (pv. Choo Hee) EmptyDim 5 Aoû - 20:19

  
let's be evil together
C'est le soleil qui finit par avoir raison de son sommeil. Il aurait aimé pouvoir dormir plus longtemps, principalement parce qu'endormit, il n'avait pas conscience de l'état dans lequel son crâne se trouvait. Parce qu'il avait l'impression de se prendre des coups de marteau toutes les trente secondes, il pouvait affirmer qu'il regrettait l'alcool de la veille. Il s'étira avec un bâillement, quand son pied heurta quelque chose. Plus probablement quelqu'un. Il se permettait parfois des écarts, mais c'était tout de même étonnant. Lorsqu'il se retourna pour voir le visage de celui ou celle qu'il avait ramené, les souvenirs lui revinrent en mémoire. Il s'était décidé à sortir, hier soir. Ce n'était pas le genre à se laisser démotiver pour la simple raison qu'aucun de ses amis n'étaient dispo. Tant pis, il y était allé seul. Très vite, l'ambiance a fait son travail. Les lumières tamisées, l'odeur d'alcool et de transpiration, les corps entassés sur la piste de danse, les esprits qui s'échappent. Il ne s'en souvient pas nettement, mais au bout d'un certain temps, il s'est retrouvé à danser avec une jeune femme.

Assez atypique, l'air sauvage, caractérielle. Mais pas méchante pour autant. Les cheveux colorés par les stroboscopes, un maquillage à la hauteur du reste. L'alcool avait déjà embrumé ses sens, à partir de là, les souvenirs qu'il avait n'existaient que par bribes. Un prénom avait été murmuré, après qu'il ait lui-même donné le sien, une certaine "Choo Hee". Les mains s'étaient aventurées plus loin qu'elles ne l'auraient dû, la danse se rapprochant, l'espace entre les deux corps bien vite inexistant. Il l'a probablement ramenée chez lui, d'une façon ou d'une autre. La suite, lui apparaît plutôt clairement. La fougue était revenue lorsque la porte avait été fermée. Impossible de dire lequel des deux avaient initié le baiser. Jae l'avait portée jusqu'à la chambre, il se souvenait des jambes de la demoiselle, nouée autour de sa taille, tandis qu'il peinait à monter l'escalier sans trébucher. Il avait dû y arriver, étant donné qu'à part quelques griffures, le jeune homme ne voyait aucune marque de chute sur sa peau. Il se revoyait sur le lit, leurs vêtements vite tombés au sol, un souffle chaud lui chatouillant le cou.

Le reste est plutôt flou, dans son esprit encore fatigué par l'alcool, mais il peut facilement imaginer. Dans sa tête, il pouvait encore entendre l'écho de gémissements, les siens, ou ceux de sa compagne d'une nuit. Probablement les deux. Le temps d'un instant, la panique la gagna, jusqu'à ce que ses yeux se pose sur un petit carré de plastique, déchiré sur le sol, et il soupira de soulagement. Ils s'étaient protégés, c'était déjà une bonne chose. Maintenant la seule chose qu'il appréhendait, c'était la réaction de la dite Choo Hee. Il était quasi-certain d'avoir vérifié plusieurs fois qu'elle était bien consentante, mais il craignait tout de même sa réaction. Avec un peu de chance, elle serait comme lui, et se dirait que c'est rien qu'une nuit d'amusement, pas de quoi en faire toute une histoire. Jae Won profita qu'elle soit toujours endormie pour enfiler un boxer. Il hésita à mettre un t-shirt, mais il n'était pas particulièrement pudique, et n'avait rien de honteux à cacher.

Le blond entendit un petit grognement, et se tourna pour voir que la jeune femme commençait à se réveiller. Il réfléchit à un truc à dire. Il n'avait jamais compris ces types qui virent leur one-night-stand dès le réveil. À ses yeux, c'était juste salaud. Si la fille voulait partir, il n'allait pas la retenir, mais il n'allait pas non plus la mettre à la porte sans au moins lui proposer un déjeuner. Ça lui semblait être le minimum de politesse après une nuit occupée à combler un désir charnel respectif. Alors il sourit en direction de Choo Hee, en parlant. "- Salut, je t'offre le petit-déj' ? D'habitude, le supplément aspirine est gratuit pour l'achat d'un café. Mais je suis gentil, ce matin, le tout est offert par la maison !"

hors rp:
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
                                 
MEMBRE
Moon Choo Hee
                                                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018
MESSAGES : 136
AVATAR : Heize
ETUDES/MÉTIERS : Écrit les descriptions audiovisuelles des films pour les non-voyants et malvoyants. Partage aussi ses créations musicales (rap) sur YouTube et Soundcloud.
ÂGE : 28
ADRESSE : Seoul North
                                 

let's be evil together (pv. Choo Hee) Empty
MessageSujet: Re: let's be evil together (pv. Choo Hee)   let's be evil together (pv. Choo Hee) EmptyMar 28 Aoû - 19:20


Let's be evil together

Choo Hee était peut-être le miracle maudit des riches Moon, il y avait longtemps déjà qu'elle avait laissé tomber l'idée d'être parfaite pour eux, 24 heures sur 24. Enfant, elle avait tenté, pensant leur plaire et les rendre fiers, souffrant de ce sentiment d'être éternellement redevable à ce couple qui avait choisi l'enfant la plus malade et avec le moins d'espérance de vie parmi tous les orphelins. Elle avait cependant appris que c'était justement puisqu'elle n'était pas sensée vivre longtemps qu'ils l'avaient choisi, ne voulant qu'avoir l'air de bons samaritains, ne se souciant pas le moins du monde de la gamine. Non, même qu'ils avaient nourris cet espoir cruel qu'elle ne meurt après une courte vie de bonheur à leurs côtés. Ils s'étaient servis d'elle pour avoir l'air de sauveurs, souhaitant ainsi devenir les martyrs de la haute société. Sauf que ça, c'était sans compter sur le caractère, déjà tapi dans l'ombre, de la petite Choo Hee qui résista et tenu bon. Tant et si bien qu'il n'avait rien d'étonnant à savoir qu'elle était encore sortie en boîte, la veille. Ses parents ne l'aimaient pas et ne l'avaient jamais aimé, à quoi bon continuer à s'enfoncer un balai profondément dans le corps si ça ne plaisait à personne et c'était absolument désagréable pour elle ? La coréenne ne s'ennuyait plus à jouer son rôle lorsqu'elle était seule, ne se contentant de l'entretenir que lors des soirées mondaines où ses parents la montraient fièrement à tout le monde comme un animal de compagnie excessivement rare. Leur preuve qu'ils étaient de ''bonnes'' personnes... Choo Hee détestait toujours autant, mais ça lui permettait d'acheter une certaine paix... et qu'ils ne continuent de payer ses traitements médicaux. Contrairement à eux, elle espérait voir sa vie durer très, très, très longtemps et même aller jusqu'à leur survivre !

Son rôle d'enfant sage ne se limitait cependant qu'à ces occasions saoulantes et trop longues à son goût. Les amis de ses parents ne fréquentaient pas vraiment les clubs, les boîtes de nuit ou bars où la jeune femme se plaisait à se rendre, la plupart du temps. Certes, il lui arrivait souvent de croiser des idoles avec qui elle avait partagé ses années de trainees ou d'autres qui la connaissaient puisqu'elle était la fille du manager... Seulement, la plupart du temps, elle était amie avec eux, contre toutes attentes, ou bien... tous étaient d'accord pour garder le secret sur leurs petites frasques respectives, personne n'avait besoin de savoir ce qu'ils faisaient dans leur temps privé. Il ne faut pas se voiler la face et il est inutile de le nier, certaines histoires ont réussi à se rendre aux oreilles de la grande société coincée, mais... y a-t-il quelque chose de plus humain que d'avoir envie de goûter pleinement à la vie ? Jugée, regardée de travers, comprise... Les avis sont divers sur celle qui est présentée comme un miracle fragile qui pourrait mourir en faisant un petit faux pas. Évidemment que les parents de Choo Hee exagèrent sa condition, voulant la rendre encore plus pitoyable pour glorifier leur ''bonté''. La blonde avait, il est vrai, un corps plus faible que la normale qui ne supportait pas très bien la brutalité ou la violence... ni les coins de table sauvage qui s'enfoncent dans les côtes. Sauf qu'elle savait survivre et paraître normale, esclave d'un traitement quotidien qu'elle s'administrait elle-même, de rendez-vous bimensuel onéreux à l'hôpital que ses deux imbéciles de service payaient et d'un régime plus ou moins rigoureux qu'elle tentait de suivre.

Elle n'avait pas cette ''soif'' de vivre, mais plutôt une faim insatiable pour la vie. C'était pire, plus dévorant, plus vigoureux... Ce n'était pas à petites gorgées qu'elle voulait vivre, mais à pleines dents, savourer tout ce qu'il est possible pour elle. Certains diront que c'est la rébellion de l'adolescence qui ne s'est jamais calmé en elle, d'autres que c'est la  rage de vivre typique des gens qui se voient refuser une vie normale comme tout le monde... qu'elle souhaite prouver aux autres ou à elle-même, qu'elle peut tout faire comme elle en a envie. À moins qu'elle n'ait perdu la tête après toutes ces années à être la petite fille parfaite et qu'elle a fini par craquer sous la pression impossible qu'elle devait vivre. Mais qui a raison ? Ce n'est pas elle qui verra l'intérêt à répondre à quelqu'un d'autre pour une question aussi personnelle. Peu importe sa raison, elle était encore sortie, la veille. L'alcool avait coulé à flots, les éclats de rire avec ses copines s'étaient multipliés, les petits défis stupides en avaient faits de même... Chose ayant failli mener à une bagarre, puisqu'une personne avait levé le ton contre son amie et la blonde ne laissait pas passer ce genre de choses. Peut-être avait-elle son petit côté suicidaire ou autodestructeur, à toujours se lancer dans des bagarres ou situations dangereuses. Certes, ce n'est pas bon pour personne... mais n'est-ce pas pire quand on pense au fait qu'un seul coup de poing suffit à possiblement déclencher une hémorragie interne ? Ses amies l'avaient calmé et avaient apaisé les choses avant qu'elle ne dérape, entraînant aussitôt la jeune femme enflammée sur la piste de danse. Choo Hee n'avait jamais été une grande danseuse, se concentrant plutôt sur le rap pendant ses années de trainee. Elle se débrouillait quand-même, n'ayant pas pu éviter tous les cours de danse imposés par l'agence. Chose qui lui permettait de ne pas se contenter de pas imitant un mauvais tcha-tcha. Ses amies qui la ''poussent'' dans les bras d'un bel inconnu ? La foule qui les rapproche par pure coïncidences ? La blonde ne s'en rappellerait pas au réveil, de toutes manières, mais elle s'était retrouvé à danser avec ce jeune homme qu'elle ne connaissait pas. Un regard échangé, quelque peu méfiant pour sa part, le jugeant rapidement, puis un sourire rempli de mystère se dessina sur ses lèvres.

Quelles étaient ses intentions avec une telle expression ? Il était difficile de le deviner... mais elle continua de danser avec lui, se rapprochant tranquillement, au rythme de la musique assourdissante. La tête lui tournait déjà doucement, agréablement, lorsqu'il avait glissé à son oreille ce nom qui lui rappela vaguement quelque chose... Jae Won. Elle l'avait déjà entendu quelque part... Choo Hee le regarda en plissant les yeux, quelques secondes, se demandant si elle ne le connaissait pas... Il ne lui fallut pas longtemps avant de laisser tomber, retrouvant son expression mystérieusement complice. Il n'était pas le premier à se prénommer ainsi sur cette planète et le souvenir de celui qu'elle ''connaissait'' était trop lointain pour qu'elle n'y pense davantage en ces circonstances. La jeune blonde n'avait jamais vu ce fameux ''Jae Won'', de toutes manières, il était devenu une espèce de légende urbaine pour elle... Ces deux riches... bêtes comme ses parents qui disaient avoir un fils de ce prénom... Sûrement juste pour avoir l'air intéressant. La coréenne se rappelait d'eux puisqu'elle les avait croisé, la veille, après être allée à un de ses rendez-vous médicaux. Toujours aussi... vides. Elle avait rapidement écourté la conversation polie de plastique, devant se rendre au travail. Ce souvenir ne fit que frôler ses pensées, n'arrivant pas à garder davantage son attention. Il n'était pas important et si le jeune homme avait eu un autre prénom, jamais il ne serait revenu à la surface en cette soirée aux milles péchés. Choo Hee se rapprocha plutôt de son partenaire de danse, venant glisser son prénom à son oreille, ses lèvres douces effleurant sa peau délicate.

Elle lui avait donné son vrai prénom, ne réfléchissant pas trop. À l'occasion, elle en donnait d'autres, simplement pour s'assurer de n'avoir aucune attache possible. Peut-être lui avait-il donné un faux nom, pour sa part. La blonde ne s'en souciait pas vraiment. Un séduisant sourire se dessina sur son visage aux traits froids, lui donnant une chaleur qui pouvait paraître étonnante. Ils se rapprochèrent encore, encouragés par la musique ? L'alcool ? L'ambiance ? Qui sait... La sensation des mains du blond sur son corps furent même agréables, donc elle le laissa faire, laissant les siennes l'explorer aussi. Il la touchait... normalement, comme quelqu'un qui ne sait pas, comme quelqu'un qui ne la croit pas en verre et c'était enivrant. C'est exactement pour ça que Choo Hee garde, comme elle le peut, le secret sur sa santé. Pour être traitée comme une personne bien vive et bien normale. C'est probablement ce que la blonde aime le plus de ce genre de rencontres fortuites, la sensation d'être pleinement vivante et d'être considérée comme telle. Un clin d'oeil à une amie dont elle avait croisé le regard avait suffi à dire ''tout va bien'', avant qu'elle ne suive Jae Won hors du club. Comment s'étaient-ils rendu chez lui ? La blonde ne s'en rappellerait sûrement pas au réveil. Peut-être s'étaient-ils échauffés sur la banquette arrière d'un taxi, au grand désespoir d'un chauffeur plus réservé ou pour la plus grande joie d'un chauffeur voyeur. À moins qu'ils n'aient marché, si Jae Won n'habitait pas trop loin. Peut-être avaient-ils pris le bus... Tant de possibilités, mais seulement une les avait mené jusqu'à leur destination finale. La porte s'était fermée, le rideau s'était pourtant levé alors sur une scène bouillante et passionnante. Était-ce un regard qui avait suffi à tout déclencher ? Un mot ? Une tension palpable ? Ça non plus, Choo Hee ne s'en rappellerait pas, mais ses lèvres s'étaient retrouvées contre les siennes, les embrassant avec un désir franchement avoué. Son corps pressé contre le sien, souhaitant s'enivrer de sa chaleur, la sentir au maximum. Même pour se rendre à la chambre, ils n'avaient pas voulu se séparer l'un de l'autre, ses jambes se retrouvant nouées à sa taille, ses bras autour de lui, une main sous son chandail à caresser la peau si douce et chaude de ses côtes, son autre main se glissant sur sa nuque, puis dans ses cheveux.

À peine posée sur le lit, un regard avait suffi. Sa main avait quitté ses cheveux pour venir se joindre à sa jumelle, sous son haut pour rapidement le lui enlever. Les barrières de tissu les séparant n'avaient pas fait long feu et avaient toutes capitulées, une par une, se retrouvant laissées pour compte sur le sol. Souffles brûlants, lèvres gourmandes, mains fiévreuses, regards baladeurs... Tout y était passé pour leur plus grand plaisir partagé. Choo Hee n'étant pas pudique et aimant profiter au maximum, à la seule condition que le rapport ne soit protégé, elle s'était pleinement donné à lui et avait savouré tout ce qu'il lui avait donné en retour. La satisfaction et la fatigue venant terminer de les griser complètement, ils avaient fini par perdre pieds à nouveau, mais dans le sommeil, cette fois. Les heures passant, la vie continuait son cours, se moquant bien des endormis qui la laissaient s'écouler sans rien faire. La blonde se retourna sur le flanc, en sentant du mouvement à côté d'elle. La lumière était venue piquer ses paupières fines, la dérangeant à son tour. Elle avait tenté de couvrir son visage d'un oreiller pour continuer à dormir, mais... son crâne, semi-réveillé, décida qu'il était grand temps pour elle de ressentir les effets désagréables de l'alcool. Elle avait voulu picoler ? C'était amusant ? Cool, mais là, il était temps d'en ressentir le contre-coup ! Un petit grognement de protestation lui échappa. Si seulement l'alcool ne pouvait qu'enivrer et pas essayer de tuer en plus... Elle glissa sa main sous l'oreiller pour la passer sur son visage et fronça doucement les sourcils en se rendant compte qu'elle ne reconnaissait pas l'odeur des draps et des oreillers... Ce n'était pas le parfum frais de sa lessive habituelle. L'odeur était agréable aussi, mais elle pouvait en comprendre qu'elle n'était pas chez elle.

Miss Piggy, son cochon nain de compagnie, allait lui faire la gueule à son retour, puisqu'elle allait sûrement avoir faim ! Ah quoique... Choo Hee lui avait mis de la bouffe pour l'apocalypse, la veille, avant de sortir, ça devrait aller. La blonde repoussa l'oreiller et se releva tranquillement, grimaçant puisque la lumière l'agressait à présent et que sa tête se faisait un plaisir d'éclater sur un rythme régulier. Son regard encore entre deux mondes se posa sur l'inconnu en boxer devant elle. La blonde haussa un sourcil, incertaine pendant une fraction de seconde. C'était... la personne avec qui elle avait passé la nuit ou un coloc à cette personne ? Les souvenirs embrumés lui revinrent cependant, ce n'était pas un coloc. C'était... Jae... Jae... Jaejoong ? Non. Jae Hyung ? Non plus... Jae Won ! La mémoire, les lendemain de veille, et avec l'âge... ça n'allait qu'en empirant. Bon, ça allait, il restait aussi séduisant que dans ces souvenirs. Elle n'avait pas envie de mourir parce que l'alcool avait embelli une personne abominable. Parce que bon, oui, en connaissant une personne... on peut la trouver plus belle ou désirable grâce à sa personnalité, mais pour un coup d'un soir... c'est très superficiel, ce qui plaît ou non est le visage et le corps. Il n'est pas question de personnalité dans ce genre de relation très, très éphémère. Il avait un sourire mignon aussi, mais Choo Hee n'étant pas du matin, encore moins avec la tête en explosion constante, elle ne sourit pas et passa plutôt sa main sur son front.

-« Salut, je t'offre le petit-déj' ? D'habitude, le supplément aspirine est gratuit pour l'achat d'un café. Mais je suis gentil, ce matin, le tout est offert par la maison ! »

Elle lui lança un regard méfiant, non pas qu'elle le prenait pour un psychopathe. La blonde se disait que s'il en était un, ce serait pas en femme libre et dans un lit confortable qu'elle se serait réveillée. Non, c'était juste...

-« Bonjour... » marmonna-t-elle de sa voix grave, légèrement enrouée par l'alcool et la nuit. « L'aspirine d'abord avec un verre d'eau... et... le petit déj'... seulement s'il n'y a pas de parents présents et pas de bague de mariage cachée dedans... » répondit-elle en relevant les yeux vers lui, très sérieusement.

Choo Hee avait été traumatisée par ces matins malaisants, lors de ce qu'elle avait cru être de simples rencontres d'une nuit. Une fille s'était empressée de la présenter à ses parents comme sa petite amie, chose qu'elle avait immédiatement nié et était partie sans terminer son précieux café et un homme qui... avait cru que ce serait romantique comme tout de lui donner la bague qu'il avait acheté pour son ex, avec qui il venait de rompre, parce que la veille ils avaient déconné, alors qu'ils étaient complètement saouls. La blonde se redressa, s'asseyant sur le lit, pas dérangée du tout par le fait que le drap n'avait pas suivi ses courbes mais les avait plutôt caressé au passage pour rester tranquillement sur ses cuisses et ne cacher que le bas de son corps. Après tout, sa chevelure la couvrait en partie puis... de toutes manières, le jeune homme avait déjà tout vu.

-« Juste pour être bien certaine, on est d'accord que c'était plaisant, mais que ça n'engageait à rien, n'est-ce-pas ? Même si on partage un petit déjeuner. » prit-elle tout de même la peine de souligner, dès le départ.

Son ventre la tiraillait, criant famine et lui commandant de le nourrir le plus rapidement. Or, s'il offrait le petit déjeuner et était du même avis qu'elle... Pourquoi pas ? Le problème serait réglé vite fait.
Pando


Hors rp ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

let's be evil together (pv. Choo Hee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Création replique resident evil
» Epic Chez Napalm Round 3, Evil Sunz Vs Khorne
» Presentation d\'angel ... or evil ^^
» resident evil 1,2,3 et 4
» Présentation Evil Team


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Bonheur Londonien :: 
Hors Jeu
 :: Archives du Forum :: Archive des RPs
-