AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone
395 € 649 €
Voir le deal

Partagez


 

 Please... don't be mad || ft. Mae-Ri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
                                 
MEMBRE
Seo Sang Min
                               
Seo Sang Min
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 29/12/2017
MESSAGES : 319
AVATAR : Nakamoto Yuta
ETUDES/MÉTIERS : Artiste & écrivain
ÂGE : 24
ADRESSE : South Seoul
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyDim 31 Déc - 1:18



"Please... don't be mad"

La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille. - Cardinal de Richelieu


Assis à une table de pique-nique d’un grand parc, Sang Min observait les traits de son amie avec attention. Il l’écoutait parler tout aussi attentivement, alors que son crayon à mine esquissait sans hésitations les lignes principales du visage de l’asiatique. Ce n’était pas la première fois qu’il la dessinait ainsi, ça avait même été le premier cadeau que Sang Min lui avait offert ; son portrait. Certes, à cette époque, c’était pour la remercier d’avoir tant pris soin de lui et le jeune homme s’était amélioré avec les années, mais ce premier portrait avait tout de même été réussi aussi.

-« Raconte-moi tout! Tu as rencontré l’amour de ta vie, au détour d’un couloir, alors que tu était décoiffée, morte de fatigue et que tu n’en pouvais plus? Il t’a regardé et t’as trouvé magnifique malgré tout, il est venu vers toi et t’as pris dans ses bras pour te dire qu’il ne supporterait pas d’être séparé une minute de plus de toi? » demanda-t-il avec un fin sourire taquin aux lèvres, relevant les yeux vers les siens, quelques secondes.

Le soleil brillait doucement, en ce tendre après-midi. Une petite brise venait à peine rafraîchir l’air déjà frais. La fumée s’échappant de leurs gobelets trahissait que leurs boissons venaient tout juste d’être achetées et étaient donc encore bouillantes de réconfort. Même s’il faisait un peu froid, Sang Min était content d’être enfin dehors et pour plus qu’une petite balade avant de retourner dans sa chambre qui ne sent rien, aux murs déprimants blancs et aux sons agressants venant des couloirs de l’hôpital. L’asiatique y avait encore passé un séjour et venait à peine d’en sortir. Une nouvelle tentative de suicide… Il avait arrêté de les compter depuis un moment et ne comprenait pas pourquoi la vie s’obstinait ainsi à le retenir. Il n’avait pas de passé, pas de famille, pas de pays, pas d’identité… Ne rien savoir sur soi, savoir que personne ne s’est inquiété pour lui ni n’a tenté de le chercher, alors qu’il était inconscient pendant presque deux mois… L’artiste ne savait toujours pas trop comment le prendre, malgré les années. Devant les gens, il faisait comme s’il n’en avait rien à faire, on l’avait abandonné, donc pourquoi se soucierait-il de ses gens? Mais en réalité… il se demandait ce qu’il avait pu faire de mal au point où l’on veuille l’effacer de sa vie et faire comme s’il n’existait pas. Était-il une personne si détestable? L’avait-il été, plutôt, puisqu’à présent… il était… une autre version de lui-même? Peut-être qu’il était identique aussi… il n’en savait rien.  Sang Min avait souvent l’impression de n’être qu’un personnage vide caché derrière le masque d’un célèbre auteur.

L’affection de ses amis, le support de ses fans… Bien sûr qu’il chérit ses choses et qu’elles ont une importance indescriptible, mais justement parfois, l’auteur ne se sent pas à la hauteur. Il ne croit pas mériter ces choses. Après tout, comment le pourrait-il? Ces gens ne le connaissent pas vraiment, ils aiment une image qu’ils se font de lui, ils apprécient l’image que Sang Min a créé… Personne ne le connaît vraiment, sinon peut-être sa psychologue et son psychiatre. Cela dit, ce ne sont pas vraiment eux qui comptent, en ce sens, pour lui… Certes, ils font leurs boulots, ils le bourrent de pilules, ils l’écoutent, lui donnent des conseils et lui disent quoi faire pour aller supposément mieux… Mais, ça ne fonctionne jamais bien longtemps. Les abîmes se creusent toujours à nouveau, l’asiatique s’y sent toujours repoussé et sombre encore et encore, jusqu’à ce que la chute ne lui paraisse insupportable et sans fin.

Sang Min hochait doucement la tête, tout en écoutant son amie. Il aimait l’entendre lui parler de tout et n’importe quoi, elle le calmait à sa façon. L’artiste avait toujours admiré ce côté chaleureux qu’avait la jeune femme, c’était naturel chez elle. Contrairement à lui qui faisait naturellement peur avec une aura plutôt froide… Il l’enviait. Elle avait naturellement l’air douce, on avait envie d’aller vers elle, de lui parler, de se rapprocher d’elle. Il était sûr qu’elle devait être aimée d’une profonde tendresse par tout le monde et elle, les gens avaient raison de l’aimer. Il posa son carnet d’esquisses sur la table avec son crayon, puis prit son gobelet. Son dessin était tout de même avancé, on pouvait déjà reconnaître la jolie Mae-Ri. Cela dit, l’artiste devait encore ajouter les ombrages et les détails.

-« Tu réussis à te reposer malgré ta charge de travail? Il ne faudrait pas que tu tombes malade ou qu’il ne t’arrive quelque chose… » souligna-t-il, inquiet, après avoir pris une gorgée.

Il évitait précisément de parler de sa dernière tentative de suicide, il ne voulait pas parler de ça… Il préférait que Mae-Ri ne lui parle d’elle, il voulait être rassuré, oui. Mais rassuré à son sujet à elle, Sang Min lui souhaitait tellement de bien, il voulait tellement qu’elle soit heureuse, contrairement à lui. Il voulait y croire au fait qu’on pouvait être amnésique et avoir une vie qui nous plaise… Pleins de choses comme ça, mais il voulait surtout que sa fausse grande sœur ait le bonheur qu’elle mérite.

-« Quand sont tes prochains jours de congé? On devrait aller à ton restaurant préféré! Se prévoir un truc moins… dernière minute qu’aujourd’hui. » proposa-t-il avec un petit sourire mal à l’aise.

Après tout, ils n’avaient pas prévu de se voir en cette date depuis longtemps… Non, ça avait été un plan de dernière minute, décidé la veille. Il se doutait que Mae-Ri savait qu’il sortait à peine de l’hôpital et il savait qu’elle était occupée avec le travail, donc, il n’avait pas trop osé lui proposer quelque chose avant. Sang Min avait honte. Honte d’avoir survécu et d’avoir dû lui causer du chagrin, de la colère et des inquiétudes… Il avait hésité et avait eu peur de la recontacter. L’artiste ne voulait pas qu’elle ne l’envoie balader, il ne voulait pas la perdre, même si c’était presque ironique venant de quelqu’un qui tente de se suicider. Il la voulait dans sa vie, mais il pensait que sa vie à elle se passerait mieux sans sa présence. Or, il était trop égoïste pour la laisser disparaître sans rien dire… C’est pourquoi il avait fini par lui proposer de se rencontrer dans ce parc, à ce moment-là.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
https://londonhappiness.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-c
                                 
MEMBRE
Lee Mae-Ri
                               
Lee Mae-Ri
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 24/12/2017
MESSAGES : 1443
AVATAR : Byun Jung Ha
ETUDES/MÉTIERS : urgentiste
ÂGE : 31
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyDim 31 Déc - 8:50

La vie, la mort....Quand on travaille à l'hôpital on côtoie les deux,  l'hôpital sens parfois la.mort mais aussi l'espoir. Dans nos manuels durant nos études on nous apprend qu'il ne faut pas s'attacher à nos patients que c'est pas éthique et dangereux pour notre santé mentale. De très belles théories mais dans le fond qui n'ont aucun sens. Je ne suis pas du genre à ne pas m'attacher et encore plus quand le patient est perdue ou en détresse.  Je n'ai pas honte de dire que je me suis attaché à Sang Min, peut être parce que je comprends ce qu'il peut ressentir,  dans son regard je me revois à mes 19 ans quand on m'a appris mon nom et mon prénom. J'étais perdue, par la suite j'avais tenter à ma vie à quatre reprises je n'ai pas forcément eut la chance d'avoir une main tendue pour me rassurer pour me guider. J'ai été en colère quand j'ai appris que le jeune homme avait essayé de se tuer mais cette colère était aussi contre moi même j'aurais dus l'empêcher de le faire lui faire comprendre qu'il n'était pas seul que je comprenais bien plus qu'il ne le penser ce qu'il pouvait se passer dans sa tête. Quand il m'a envoyer qu'on sms pour se voir au parc j'ai sauter sur l'occasion. Je l'écoute parler me poser des questions.  Il dessin semble beaucoup l'aider.  Comme à mon habitude c'est avec beaucoup de douceur que je réponds

"tu aimerais bien que je te conte une douce histoire d amour....malheureusement je n'ai pas ce genre de récit en stock je dois faire fuir les hommes par ma gentillesse et mon côté de m'attacher au patient en revanche je peux te conter une autre histoire que j'aurais du te dire avant. Tu es le premier à qui j'ai assez confiance pour le faire. Voilà c'est l'histoire d'une ados de 19 ans trouver errant dans une rue avec un traumatisme crânien,  des vêtements déchirer des marques de coups d'anciennes fractures. Cette adolescente fut prise en charge. A son réveillé on lui apprit froidement qu'elle s'appelait mae ri qu'elle avait 19 ans d'après la carte d'identité trouvée sur elle. L'adolescente avait peur, elle était seule ne comprenait pas.  Elle n'était rien personne.  Quand elle sorti de l'hôpital elle essaya de se tuer en s'ouvrant les veines au poignet. C'était un appel au secours à l'hôpital un médecin le dr lung prit le temps de l'écouter et l'aida à avancer.  L'adolescente peu à peu prit confiance,  aujourd'hui elle a trente ans elle est médecin bien qu'elle ne sait rien de son enfance de ce qui c'est passé elle est heureuse d'être en vie. Il y a toujours de l'espoir même quand tout est noir"

Il y a des semaines épuisante ou j'étais pas toujours le temps de dormir ni de manger mais je fais avec pour moi mon travail c'est ma raison de vivre. Sang Min semble s inquiéter pour moi. C'est avec beaucoup de douceur que je dis

"Je n'ai pas toujours le temps de manger mais ça va aller je ne veux pas que tu tinquiète pour moi. Ça serait avec plaisir de partager un repas avec toi
Aujourd'hui je ne travaille pas si tu veux on peut passer notre journée ensemble.  je t'ai apporté des feuilles cansson et des fusains pour tes dessins "
Revenir en haut Aller en bas
                                 
MEMBRE
Seo Sang Min
                               
Seo Sang Min
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 29/12/2017
MESSAGES : 319
AVATAR : Nakamoto Yuta
ETUDES/MÉTIERS : Artiste & écrivain
ÂGE : 24
ADRESSE : South Seoul
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyLun 1 Jan - 14:25


"Please... don't be mad"

La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille. - Cardinal de Richelieu


Les traits se traçaient habilement sur la feuille, dessinant le visage gracieux de la jeune femme. Sang Min avait espoir d'ainsi réussir à capturer une partie de l'essence des gens, pas pour la voler, mais plutôt pour mieux l'explorer et la partager au monde. Peut-être qu'ainsi, les gens réussiraient à mieux comprendre les autres, à mieux se comprendre eux-même aussi. Après tout, plusieurs de ses lecteurs disent que ses histoires les aident à traverser certaines épreuves, à comprendre des choses... Pourquoi les gens ne vivraient-ils pas le même genre de choses à travers une image? Puis qui de mieux que Mae-Ri pour être l'incarnation de la douceur? Pour l'artiste, elle était l'être le plus doux de son monde. Elle était comme un petit nuage duveteux qui prenait la forme de petits lapins pour les yeux innocents, leur arrachant ainsi un sourire et embellissant leur journée.

-« Tu aimerais bien que je te conte une douce histoire d amour....malheureusement je n'ai pas ce genre de récit en stock je dois faire fuir les hommes par ma gentillesse et mon côté de m'attacher au patient en revanche je peux te conter une autre histoire que j'aurais du te dire avant. Tu es le premier à qui j'ai assez confiance pour le faire. Voilà c'est l'histoire d'une ados de 19 ans trouver errant dans une rue avec un traumatisme crânien,  des vêtements déchirer des marques de coups d'anciennes fractures. Cette adolescente fut prise en charge. A son réveillé on lui apprit froidement qu'elle s'appelait mae ri qu'elle avait 19 ans d'après la carte d'identité trouvée sur elle. L'adolescente avait peur, elle était seule ne comprenait pas.  Elle n'était rien personne.  Quand elle sorti de l'hôpital elle essaya de se tuer en s'ouvrant les veines au poignet. C'était un appel au secours à l'hôpital un médecin le dr lung prit le temps de l'écouter et l'aida à avancer.  L'adolescente peu à peu prit confiance,  aujourd'hui elle a trente ans elle est médecin bien qu'elle ne sait rien de son enfance de ce qui c'est passé elle est heureuse d'être en vie. Il y a toujours de l'espoir même quand tout est noir. »


Il hocha doucement la tête avec un mince sourire trahissant son espoir, relevant les yeux vers elle. En effet, il espérait qu'elle ne lui raconte une belle histoire. Sang Min se doutait que ce n'était pas le cas, mais il ne lui souhaitait que d'avoir vécu de belles choses. Il baissa cependant les yeux en entendant ce qu'elle ajouta, faisant mine de se reconcentrer sur son dessin, tout en l'écoutant. Il se sentait privilégié d'être le premier à qui elle faisait assez confiance pour en parler, hélas... c'était une histoire triste. Une histoire qui le renvoyait lui-même à sa réalité.  Qui plus est, quelque part au fond de lui, il ne voulait pas entendre cette partie de son passé. C'était égoïste, mais il aurait préféré ne pas savoir et rester dans la naïveté de croire qu'elle avait eu une vie heureuse. Sang Min ne voulait pas qu'elle ait vécu quelque chose de si tragique, elle méritait beaucoup mieux que ça. Selon lui, elle méritait la belle vie d'une princesse de Disney, or comme ça n'avait pas été le cas, il ne savait pas trop comment entendre cette révélation. Elle était pourtant pleine d'espoirs... L'amnésique comprenait où elle voulait en venir avec cet aveu, c'était probablement sa manière détournée de revenir sur la dernière tentative du jeune homme... de lui dire qu'il y aurait finalement une lumière, qu'il suffit de s'accrocher et de se battre... Sauf qu'il ne la voyait pas trop cette lumière, bien qu'il la cherchait désespérément. Il lui était reconnaissant, cela dit, de ne pas perdre espoir en lui, ainsi. Mae-Ri avait cette patience infinie avec lui, elle semblait voir quelque chose en lui qu'il ne voyait pas... C'était à la fois une pression douloureuse, puisqu'il se demandait parfois si elle ne l'idéalisait pas, mais c'était aussi une petite poussée dont il avait peut-être besoin. Elle lui donnait ainsi une image améliorée de lui-même qu'il tentait d'atteindre.

-« Peut-être que je n'aurais pas survécu non plus, si tu n'avais pas été là... » souligna-t-il, à voix très basse.

Sang Min n'avait jamais caché qu'il pensait avoir survécu grâce aux bons soins de son amie, il ne pensait pas que les choses se seraient ainsi passées, si ça avait été quelqu'un d'autre. Il était convaincu que c'était la douceur des soins de l'urgentiste qui avait convaincu son âme inconsciente de se battre pour gagner sur son corps et revenir à la conscience. Il lui demanda ensuite si elle prenait bien soin d'elle et grimaça en entendant sa réponse.

-« Je n'ai pas toujours le temps de manger mais ça va aller je ne veux pas que tu tinquiète pour moi. Ça serait avec plaisir de partager un repas avec toi
Aujourd'hui je ne travaille pas si tu veux on peut passer notre journée ensemble.  je t'ai apporté des feuilles cansson et des fusains pour tes dessins. »


-« On devra manger pour tous tes repas ratés depuis la dernière fois que nous nous sommes vus, alors! » dit-il alors, esquissant un petit sourire.

Ils allaient probablement rouler, oui, mais après tous ces repas d'hôpital... Sang Min ne se plaindrait pas de manger de la bonne nourriture! L'artiste fut surpris et touché qu'elle ait pensé à lui apporter un cadeau. Il se sentait un peu con, du coup, il n'avait rien apporté, lui. L'asiatique avait eu peur de cette rencontre, du coup, il n'avait pas osé se faire trop d'idées et avait plutôt craint de se prendre le dit cadeau hypothétique qu'il lui aurait fait, à la figure! Il accepta le présent avec un petit sourire, visiblement content et observa la boîte de fusains, quelques secondes. Il était étonné qu'elle lui en ait pris de bonne qualité, après tout, ce n'est pas tout le monde qui sait les choisir. Même s'ils avaient été de piètre qualité, le geste lui aurait toutefois fait plaisir aussi.

-« Tu n'avais pas à te donner tout ce mal pour moi~ » répondit-il humblement, gardant son petit sourire en posant la boîte et les feuilles à côté de son carnet sur lequel il dessinait déjà. « Je termine ton portrait et on va manger après? » proposa-t-il, en reposant sa boisson chaude.

Il reprit son carnet et son crayon. Le dessin serait plus joli et plus réaliste si créé en un seul et même endroit. Autrement, les jeux de lumière et d'ombrages qu'il avait à peine commencé seraient changés. Puis, ils étaient bien dans ce parc tranquille et avaient encore un peu de temps avant que ce ne soit l'heure « normale » d'un repas. L'amnésique hésita quelques secondes, se mordillant l'intérieur des lèvres, puis releva lentement les yeux vers Mae-Ri.

-« Tu... tu n'as jamais... essayé de retrouver ta famille... tes proches... via un détective privé? » demanda-t-il très, très doucement, comme si ses mots étaient d'une fragilité tangible.

Il se permettait de lui demander puisqu'ils étaient assez proches pour se faire des confidences douloureuses et puisque Mae-Ri était probablement la seule qui puisse comprendre ce qu'il vivait. Lui-même avait pensé à le faire, mais ne connaissant pas son nom de naissance... ni rien du tout de son passé, il n'avait même pas de piste de base...

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
https://londonhappiness.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-c
                                 
MEMBRE
Lee Mae-Ri
                               
Lee Mae-Ri
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 24/12/2017
MESSAGES : 1443
AVATAR : Byun Jung Ha
ETUDES/MÉTIERS : urgentiste
ÂGE : 31
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyLun 1 Jan - 15:11

Je regarde mon ami, concentré sur son dessin j'ai l'impression qu'il est troublé par mes révélations. C'est vrai que quand on me regarde on ne s'imagine pas forcément que ma vie est compliquée. Non bien au contraire on peut se dire, penser que je vis dans un monde d'or et d'argent où tout est facile et simple. D'où le point que j'ai pour habitude de pointer sur le fait qu'il ne faut pas se fier aux apparences qu'elles peuvent se montrer très trompeuses. Je pose ma main sur son poignet qui ne tient pas le crayon pour dire

"Avec des si on pourrait refaire le monde mais l'important c'est d'aller de l'avant. Je serai toujours là pour toi, si tu as besoins d'aide ou de parler tu sais que tu peux compter sur moi"


Dans mes paroles je suis sincère. Je ne suis pas ce genre de personne à faire des promesses en l'air. Quand je dis quelques choses je m'y tiens et c'est ainsi. Je souris à sa proposition de manger l'équivalent de tout les repas ratés. ça risque d'être lourd pour l'estomac mais on peut essayer de faire un bon repas avec de la viande.

"Tu as raison mais après on risquerait d'être malade. On va déjà manger de la viande et ce que nous aimons lors d'un bon repas et c'est moi que paye."


Il semble gêné que je lui ai amener un cadeau. Se n'est pas grand chose c'est ma façon à moi de lui venir en aide. Je pose le sac à coté de lui

"ça me fait plaisir de te donner de quoi dessiner. Tu sais que j'aime beaucoup tes oeuvres"


D'ailleurs en parlant de ça je trouve que ça serait une bonne idée qu'il expose. Je suis sur qu'il aurait beaucoup de succès. Je reprends

"En parlant de dessin tu n'as pas envisagé de faire des études d'arts? Bien sur fini ton dessin on ira après il est encore très tôt."

Je baisse un peu le regard à sa dernière question. Non je n'ai jamais chercher à savoir par honte, ou par peur de ce que j'allais pouvoir trouver.

"Non je ne l'ai pas fais. Je pense que j'avais peur de le faire. Peut être qu'un jour je le ferais mais j'ai besoins de temps. Mais si toi tu veux retrouver tes proches je peux essayer de t'y aider si tu le souhaite."
Revenir en haut Aller en bas
                                 
MEMBRE
Seo Sang Min
                               
Seo Sang Min
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 29/12/2017
MESSAGES : 319
AVATAR : Nakamoto Yuta
ETUDES/MÉTIERS : Artiste & écrivain
ÂGE : 24
ADRESSE : South Seoul
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyMar 2 Jan - 0:03


"Please... don't be mad"

La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille. - Cardinal de Richelieu



Sang Min ne savait pas trop s'il se basait sur les apparences ou sur ses espoirs, lorsqu'il croyait que Mae-Ri avait eu une vie douce et paisible. Après tout, il était le premier à inventer n'importe quel type de vies aux étrangers qu'il rencontrait, tout simplement pour se distraire. Il aimait inventer une vie de nuit de drag queens aux gros hommes à l'air rustre, prêter des pouvoirs surnaturels maléfiques aux petites filles pourtant si mignonnes... Non, dans le cas de Mae-Ri, c'était probablement parce qu'il ne lui souhaitait que du bonheur, dans le passé, le présent et le futur.

-« Avec des si on pourrait refaire le monde mais l'important c'est d'aller de l'avant. Je serai toujours là pour toi, si tu as besoins d'aide ou de parler tu sais que tu peux compter sur moi. »

L'auteur sursauta très légèrement en sentant sa main sur son poignet, mais il ne bougea pas, la laissant faire. Il n'était pas mal à l'aise avec son contact, il ne s'y attendait tout simplement pas. Ses yeux se posèrent d'ailleurs sur la main de la jeune femme, alors qu'il l'écoutait toujours aussi attentivement. L'amnésique restait silencieux, ne sachant trop quoi lui répondre. Il ne doutait pas de sa sincérité, loin de là. Seulement, il ne se voyait pas lui partager ses douleurs... c'était trop intense, il voulait la protéger de ce genre de choses, pas les lui imposer. L'image qui lui venait en tête, s'il pensait à faire ce genre de chose... c'était comme de verser de l'essence sur une délicate fleur. On ne fait pas ça.

-« Je sais, ne t'inquiètes pas... Il n'y a pas de meilleure docteure que toi! » dit-il finalement en relevant les yeux vers elle, avec un petit sourire légèrement forcé. « Mais je vais éviter de te revoir dans une chambre d'hôpital... » ajouta-t-il, immédiatement, avec un petit rire. « Je préfère quand on se voit comme ça~ » termina-t-il avec douceur.

Sang Min ne pouvait pas lui faire de promesses, il ne savait pas si l'envie de retenter ne lui reviendrait pas... Il ne l'espérait pas, mais il ne connaissait pas vraiment de réalité sans cet appel doucereux de l'autre monde. Il était honnête, toutefois, quand il lui disait préférer les moments tranquilles entre eux aux moments passés à se faire soigner à l'hôpital.

-« Tu as raison mais après on risquerait d'être malade. On va déjà manger de la viande et ce que nous aimons lors d'un bon repas et c'est moi que paye. »

Il fronça les sourcils et pinça les lèvres en entendant sa réponse. Ce n'était pas parce qu'il était coincé dans une chambre moche d'hôpital pendant tout ce temps, qu'elle pouvait sauter les repas comme si sa vie en dépendait. C'était plutôt même le contraire, sa vie dépendait des repas qu'elle prenait! Et la vie de ses patients aussi!

-« Non, c'est moi qui t'ai invité, c'est moi qui paie. » la corrigea-t-il, en hochant la tête. « Et tu devrais plus sérieusement faire attention à tes repas, si tu tombes malade, le meilleur médecin sera absent! Les autres ne pourront pas te soigner correctement puisqu'ils ne sont pas aussi bien que toi. » ajouta-t-il, la taquinant à moitié.

Son cadeau le surprit et lui fit aussi plaisir. Sang Min esquissa toutefois un petit sourire à son compliment, il était content, mine de rien que ses œuvres lui plaisent, spécialement à elle, puisqu'elle avait son importance pour lui. Il fut tout aussi étonné par ce qu'elle ajouta à propos des cours d'arts.

-« Ça me fait plaisir de te donner de quoi dessiner. Tu sais que j'aime beaucoup tes oeuvres. En parlant de dessin tu n'as pas envisagé de faire des études d'arts? Bien sur fini ton dessin on ira après il est encore très tôt. »


-« Pour le moment... Je n'aurais pas le temps... » admit-il, un peu gêné. « Mon éditeur m'a donné un nouveau délai pour que je termine mon roman et il n'est pas très content du retard que j'ai pris... même s'il comprend les circonstances... » ajouta-t-il en  grimaçant un peu. « Et après... ça me fait un peu peur... J'aime bien travailler seul, chez moi... Je ne gère pas toujours bien la critique négative de mes romans... ni celles de mes quelques expositions... donc, aller en cours... c'est avoir les critiques directes de professeurs et d'autres étudiants que je vois tous les jours... » expliqua-t-il en baissant les yeux sur son croquis.

Il savait que celui-ci avait des défauts et il travaillait toujours pour s'améliorer. Mais, en ce moment, il n'arriverait probablement pas à supporter toute cette pression en plus de celle causée par sa célébrité dans le monde littéraire. Il reprit plutôt son dessin, après tout, s'ils voulaient aller manger, il devait le terminer! Puis dessiner le détendait, l'aidait à être calme malgré les sujets qui pouvaient parfois devenir lourds. Le sujet s'allourdit à cause de l'asiatique, cette fois, alors qu'il lui posait une question indiscrète... mais qu'il se posait, puisqu'il cherchait à la comprendre aussi.

-« Non je ne l'ai pas fais. Je pense que j'avais peur de le faire. Peut être qu'un jour je le ferais mais j'ai besoins de temps. Mais si toi tu veux retrouver tes proches je peux essayer de t'y aider si tu le souhaite. »

Il cessa de dessiner, quelques secondes, en entendant sa proposition. Sa respiration se coupa, pendant ce même temps... Puis, il reprit son croquis, tout aussi tranquillement.

-« Tu sais... Ce n'est pas parce que j'écris des histoires impossibles que je crois à l'impossible... » répondit-il avec un petit rire triste. « Si j'en avais... il m'aurait déjà cherché, non? Deux mois dans le comas... puis des mois à essayer de retrouver mon identité et m'en créée une nouvelle... » souligna-t-il, en soupirant.

Non, il se disait que ses anciens proches.. s'il en avait, avait été content qu'il ne disparaisse et ne voulait définitivement plus de lui.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
https://londonhappiness.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-c
                                 
MEMBRE
Lee Mae-Ri
                               
Lee Mae-Ri
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 24/12/2017
MESSAGES : 1443
AVATAR : Byun Jung Ha
ETUDES/MÉTIERS : urgentiste
ÂGE : 31
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyDim 21 Jan - 20:15

Je ne peux pas m'empêcher de sourire en entendant sang Min me qualifier de meilleure docteur. C'est un compliment qui me fais chaud au coeur mais pas seulement. Car je ne fais que mon travail. Je suis ravie de l'entendre poursuivre. Moi non plus je ne veux pas le revoir dans une chambre branché à un respirateur ou pire. Il s'inquiète pour moi. Il est bien un des seules. Je lui fais un petit sourire rassurant avant de prendre la parole

"On va tout les deux prendre soin de nous. Je te promets de faire attention à moi."

Je sais qu'il aime le dessin c'est sa manière de s'exprimer. Je peux comprendre qu'il puisse avoir peur et qu'il n'est pas forcément le temps. J'aimerai tellement pouvoir l'aider. Je lui souris un peu toujours avec beaucoup de douceur je reprends

"Je comprends. Tu sais je suis ta première fan et je serais toujours là pour te guider."

Il semble pas très à l'aise sur le fait que je lui ai partager mon secret je peux le comprendre

"Parfois l'impossible existe."
Revenir en haut Aller en bas
                                 
MEMBRE
Seo Sang Min
                               
Seo Sang Min
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 29/12/2017
MESSAGES : 319
AVATAR : Nakamoto Yuta
ETUDES/MÉTIERS : Artiste & écrivain
ÂGE : 24
ADRESSE : South Seoul
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyLun 22 Jan - 3:06


"Please... don't be mad"

La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille. - Cardinal de Richelieu


Sang Min ne comprenait pas trop comment il était possible que Mae-Ri soit célibataire, elle était ravissante, douce, gentille... Il n'y avait probablement personne d'assez bien pour son amie. C'était sûrement la raison, ça et le fait qu'elle travaillait définitivement trop. L'auteur se demandait souvent comment elle faisait pour lui trouver du temps! Elle semblait toujours être à l'hôpital, tellement que Sang Min commençait à croire qu'elle avait abandonné l'idée de rentrer chez elle pour emménager là-bas.  L'artiste avait repris son crayon et son dessin, ajoutant des formes au visage de son portrait pour ainsi le rendre plus humain, plus réaliste et plus semblable à celui de son modèle.

-« On va tous les deux prendre soin de nous. Je te promets de faire attention à moi. »

L'auteur lui sourit, rassuré de l'entendre dire ces mots. Elle ne faisait pas assez attention à elle, pour le moment, mais si elle le faisait plus dans l'avenir... ce serait bien. Il s'inquiéterait un peu moins pour elle, aurait moins peur d'apprendre qu'elle s'est évanouie il-ne-sait-où et que cela à résulter en un grave accident.

-« Je comprends. Tu sais je suis ta première fan et je serai toujours là pour te guider. »

-« Je sais... » admit-il avec un mince sourire, en continuant son dessin avec attention. « Tu as été mon premier modèle, suite à mon réveil aussi... Je ne comprendrai jamais pourquoi tu as décidé de venir passer quelques-unes de tes pauses avec moi... J'étais content de te voir, cela dit, ta compagnie m'était douce... » ajouta-t-il sincèrement, se rappelant de cette époque qui n'était pas nécessairement la plus belle...

À cette époque, Sang Min attendait seul que le temps ne passe... Les médecins n'étaient pas certains qu'il ait la majorité, donc il avait été placé du côté de la pédiatrie. Étant un patient dans le comas, puis aux capacités mentales ralenties, pendant un temps, après tout, au début, même sa mémoire à courts termes faisaient des siennes! Ils l'avaient donc mis dans une chambre pour une personne. Un petit lit, un petit bureau, une petite fenêtre et un petit écran de télé... C'était tout ce qu'il avait. Le patient griffonnait sur tout ce qu'il pouvait, se torturant la tête avec désespoir dans la quête de trouver un souvenir à dessiner... mais rien... Il dessinait donc ce qu'il voyait, à la place et s'imaginait des histoires pour se changer les idées. Idées qui évoluèrent pour d'ailleurs pour devenir le contenu de ses romans.

-« Parfois l'impossible existe. »

Sang Min baissa les yeux, ne sachant pas trop quoi lui répondre. En effet... l'impossible pouvait exister, c'était un des sujets principal de ses romans... Mais entre l'écrire et se le faire dire comme ça pour un sujet aussi personnel... Il y avait une différence.

-« Tu as raison... mais j'ai peur de ce que je pourrais trouver, moi aussi... Je ne sais pas si je veux vraiment retrouver des gens qui ne m'ont pas recherché... Je ne crois pas que ce serait vraiment... positif... » admit-il en soupirant, le cœur lourd. « J'ai choisi un nom coréen... j'ai pris la citoyenneté coréenne... j'écris mes romans en coréen... alors que mes traits sont plutôt japonais... On peut dire que j'ai commencé une nouvelle vie, en quelques sortes... même si ignorer ma précédente vie m'est souvent lourd... » ajouta-t-il, lui partageant ce dont il essayait de se convaincre depuis sa sortie de l'hôpital.

Sang Min hocha la tête, essayant de chasser la lourdeur de celle-ci et posa son crayon pour plutôt reprendre son gobelet contenant sa boisson chaude. Il en prit une longue gorgée, y cherchant un réconfort silencieux, puis le reposa pour reprendre son crayon.

-« Tu es vraiment heureuse... depuis que tu as décidé... de vivre... et d'avancer malgré tout? » demanda-t-il, un peu inquiet avec hésitations. « Te dévouer corps et âme à ton travail... c'est ce qui t'as sauvé? » demanda-t-il, se disant que ce devait être une manière comme une autre de ne pas penser aux choses difficiles...

Il lui demandait, à sa manière, si elle ne regrettait pas ses choix... si ça en valait tant la peine de continuer. L'artiste se doutait de sa réponse, mais comme il était constamment anxieux à son sujet, sachant qu'elle travaillait trop et ne faisait pas attention à elle-même... il ne pouvait s'empêcher de le lui demander.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
https://londonhappiness.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-c
                                 
MEMBRE
Lee Mae-Ri
                               
Lee Mae-Ri
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 24/12/2017
MESSAGES : 1443
AVATAR : Byun Jung Ha
ETUDES/MÉTIERS : urgentiste
ÂGE : 31
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyLun 22 Jan - 12:29

C'est vrai qu'à son réveil j'ai été là, et quand je lui ai donné des feuilles et des stylos la première choses qu'il a fait c'est de m'utiliser en modèle. Quand nous passons beaucoup de temps hospitalisé nous avons besoins de nous changer les idées de faire quelques choses pour nous aider à nous évader des douleurs, des peurs, des problèmes. Pourquoi est ce que j'allais durant mes pauses voir le jeune homme? Peut être parce qu'il me rappelait ce que j'avais vécu que d'une certaine manière je voulais lui venir en aide du mieux possible.

"Je voulais t'aider. En toi je me revoyais un peu des années auparavant. On est pas si différent toi et moi."

Et c'est certainement ça qui ma touché en Sang Min. Je peux comprendre ses craintes sur ce qu'il pourrait trouver. C'est vrai que le jeune homme a des traits japonais plus que coréen mais pour pouvoir avancer il devait se créer une identité.

"Heureuse je ne sais pas je me contente de vivre l'instant présent sans vraiment me poser plus de questions. Je pense que ce qui m'a le plus sauver c'était un piano. La musique m'a aidé à avancer bien qu'aujourd'hui je n'ai plus vraiment le temps d'y jouer."
Revenir en haut Aller en bas
                                 
MEMBRE
Seo Sang Min
                               
Seo Sang Min
                                 MEMBRE
DATE D'INSCRIPTION : 29/12/2017
MESSAGES : 319
AVATAR : Nakamoto Yuta
ETUDES/MÉTIERS : Artiste & écrivain
ÂGE : 24
ADRESSE : South Seoul
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri EmptyMer 24 Jan - 1:40


"Please... don't be mad"

La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille. - Cardinal de Richelieu


Mae-Ri avait été son premier modèle, il faut dire qu'elle avait aussi la plus douce avec lui. Sang Min se doutait qu'elle avait été si gentille parce qu'elle pouvait le comprendre, ayant déjà traversé ce genre de situation par le passé. Il se disait aussi que la raison était simplement que l'urgentiste avait une personnalité très douce et bienveillante, de base.

-« Je voulais t'aider. En toi je me revoyais un peu des années auparavant. On est pas si différent toi et moi. »

L'auteur hocha doucement la tête pour acquiescer, affichant un mince sourire.

-« Hmmm... C'est vrai qu'on se ressemble sur plusieurs points... On pourrait croire que tu es une version améliorée de moi~ » dit-il avec un petit rire nerveux, en continuant son dessin.

La conversation continua tout naturellement, prenant un petit détour un peu lourd, mais Sang Min était curieux... il cherchait à comprendre son amie, la situation, avoir l'avis d'une personne qui avait vécu une expérience similaire...

-« Heureuse je ne sais pas je me contente de vivre l'instant présent sans vraiment me poser plus de questions. Je pense que ce qui m'a le plus sauver c'était un piano. La musique m'a aidé à avancer bien qu'aujourd'hui je n'ai plus vraiment le temps d'y jouer. »

L'amnésique afficha une moue boudeuse à sa réponse et baissa les yeux. Il se demandait si l'on pouvait vraiment dire que Mae-Ri vivait sa vie alors... ou bien si ce n'était pas tout simplement de la survie. Ce genre de réponse l'inquiétait un peu, il aurait préféré que son amie ne puisse clairement lui dire qu'elle était heureuse. Après tout, s'il y avait bien une personne qui méritait le bonheur en ce monde, c'était elle! Mae-Ri passait tant de temps à s'occuper du bien-être des autres qu'elle semblait littéralement en oublier le sien! Il resta silencieux, quelques secondes, essayant de trouver un moyen de résoudre à cela.

-« Je crois que tu devrais... penser à … vivre et non seulement survivre? Non? » dit-il avec quelques réserves.

Il n'était pas très bien placé pour parler, après tout... mais il voulait tellement mieux pour son amie que ça.

-« Il ne serait pas possible pour toi... de travailler... juste un peu moins? Et de reprendre la musique? De faire quelque chose qui te plaît et te fait sentir vraiment heureuse? » demanda-t-il, essayant de trouver une solution. « Pour le piano... Je connais un très bon pianiste que je pourrais te présenter... jouer avec quelqu'un pourrait te motiver? » ajouta-t-il, toujours dans la même optique. « Il est très occupé lui aussi puisqu'il est célèbre et a plusieurs projets... mais il aime toujours rencontrer de nouvelles personnes et partager sa musique. Park Minori, ça te dit quelque chose? »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
https://londonhappiness.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-c
                                 

                               
Contenu sponsorisé
                                 
                                 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty
MessageSujet: Re: Please... don't be mad || ft. Mae-Ri   Please... don't be mad || ft. Mae-Ri Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Please... don't be mad || ft. Mae-Ri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Bonheur Londonien :: 
La Ville
 :: Westminster
-